Côte d’Ivoire: la libération de Simone Gbagbo, un geste pour la réconciliation nationale


L’ex-Première dame de Côte d’Ivoire Simone Gbagbo devrait être libérée de prison dès mercredi, selon son avocat, après l’annonce de son amnistie par le président Alassane Ouattara, saluée comme un geste fort en faveur de la réconciliation nationale à deux ans de la prochaine élection présidentielle.

Mme Gbagbo, 69 ans, “sera remise en liberté demain, après que les formalités judiciaires aient été faites”, a affirmé mardi à l’AFP Me Rodrigue Dadjé.

Elle a été “ravie d’apprendre la nouvelle de sa libération que je suis allée moi-même lui porter”, a expliqué l’avocat. “Sa priorité actuelle est de retrouver sa famille et ses proches et de passer avec eux des moments d’intimité et de retrouvailles”.

Epouse influente de Laurent Gbagbo, président de 2000 à 2010, la “Dame de fer” ivoirienne aura passé sept ans derrière les barreaux. Elle avait été arrêtée le 11 avril 2011 au côté de son mari, vaincu par les forces d’Alassane Ouattara et de la communauté internationale, au terme de plusieurs mois de crise après l’élection présidentielle aux résultats contestés d’octobre 2010.

Previous Cameroun – Crise anglophone: Le Sous-préfet de Menchum Valley est libre (Nord-Ouest)
Next B. Toguo « L’art africain subit deux pertes: pillage et acquisition »

1 Comment

  1. admin
    novembre 3, 2016
    Répondre

    hahahahahahahahahahha

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *